In vino sanitas (3): le vin, un très vieux remède.

Les vins actuels consommés à table (de cépage ou d’assemblage, entre 12 et 14,5°), sont bien différents des vins d’autrefois, des piquettes de 8 ou 9°, très acides et donc souvent coupés d’eau, ou à l’inverse chargés en miel, épices (cannelle, gingembre) et diverses substances (musc, piments, ambre), l’hypocras étant la recette la plus renommée. Boisson hygiénique, boisson enjôleuse, également boisson guérisseuse …




Continue reading In vino sanitas (3): le vin, un très vieux remède.

In vino sanitas: (1) le vin et la santé.

C’est le plus célèbre des alicaments, depuis une cinquantaine de siècles. Mais c’est aussi un facteur de désordres sociaux … On ne parle jamais du vin avec neutralité. Dans les pages qui suivent, nous allons nous restreindre à son aspect purement médical, et dans le cadre strict du raisin fermenté.

Continue reading In vino sanitas: (1) le vin et la santé.

En trois siècles, la taille des verres de vin a été multipliée par sept !

De 60 ml (l’actuel verre à sherry), on est passé à ces quasi-vasques propres à garder les arômes, mais surtout à nous pousser à boire …

Une étude anglaise de l’Université de Cambridge est formelle : en étudiant la forme et la contenance de verres à vin, dans les musées, les collections, les ventes aux enchères, et les magazines actuels, on  peut en retracer l’évolution et la quantifier.

Cette évolution a été très progressive jusque dans les années 1900 (premier doublement de contenance), puis une seconde fois dans les années 1990.

Continue reading En trois siècles, la taille des verres de vin a été multipliée par sept !