Nouveaux animaux de loisirs, les chêvres reviennent vers les villes

Plus de loisirs, mais moins d’argent pour de lointaines équipées: un nouveau mode de vie s’installe, au plus près de la nature, dans un énorme territoire encore mal défini: les zones rurbaines, où s’entrecroisent les champs, les villages boursoufflés de nouveaux arrivants, et les hameaux désormais peuplés de retraités écolos issus de toute l’Europe.

Curieuse et délurée: la biquette…

Les rurbains peuvent s’adonner au jardinage, et aussi accueillir des animaux jusqu’ici purement ruraux, mais de petite taille:  ânes,  poneys, petits cochons du Vietnam et chêvres font désormais partie du paysage, au plus près des habitations.

Dans les foyers exigus des familles urbaines recomposées, les furets et les petits rongeurs prennent peu à peu la place des chiens, et bousculent même le territoire des minets. Les NAC (nouveaux animaux de compagnie), après avoir occupé les chambres d’enfants, ont désormais un statut de “compagnons du foyer”.

Continuer la lecture de Nouveaux animaux de loisirs, les chêvres reviennent vers les villes

Les sportifs l’appellent “la zone” …

“Etre dans la zone”, c’est une expression américaine difficilement traduisible, qui s’est répandue dans les milieux sportifs les plus divers (tennis, cyclisme, natation, athlétisme), pour évoquer des moments  au cours de l’effort où le sportif d’un seul coup trouve tout facile, évident, et peut se surpasser sans douleur avec une emprise déconcertante sur les évènements, sur les adversaires, sur les équipiers … Parfois même, ces sportifs évoquent une forme d’extase née précisément de cette perception d’invincibilité.

Pour atteindre “la zone”, il faut forcément forcer ….

D’ailleurs, “la zone” possède plusieurs homonymes selon les sportifs, certains parleront de “white moment”, d’autres de “groove” (“éclate”), ou encore de “exercice high” (ivresse de l’effort).

En France, “l’état de grâce” s’applique plus volontiers au premier mois d’un président nouvellement élu, mais c’est encore ce qui caractérise le coureur qui fait jouer toutes ses potentialités.

Continuer la lecture de Les sportifs l’appellent “la zone” …

De la méduse à l’homme, l’évolution des neuromédiateurs

Pour notre système nerveux, tout a commencé … dès le stade méduse…

Depuis les organismes les plus archaïques, les molécules chargées de la communication sont présentes dans l’être vivant avant même toute apparition des appareils: la molécule crée le récepteur, le récepteur crée la fonction, la fonction crée l’organe. Et si ça marche, l’Evolution avalise le tout et ça reste dans le génôme

Hormones et neurotransmetteurs devancent la formation des systèmes endocrines, immunitaires et nerveux. On trouve déja chez les protozoaires les molécules annonciatrices des endorphines, de l’insuline et de l’ACTH, et qui agissent déjà à distance sur d’autres cellules qui en possèdent les récepteurs.

Continuer la lecture de De la méduse à l’homme, l’évolution des neuromédiateurs

l’Antarctique selon Philippe Buache (en 1757!)

Il existe un mystère qui s’attache à ce continent blanc: en effet, dès le XVème siècle, et alors que nul navigateur n’avait alors revendiqué une expédition dans cette zone antarctique, plusieurs cartographes (Reis, Homen, et autres … détaillaient des littoraux terrestres ou enneigés, avec des précisions qui en ont troublé plus d’un …

En 1757, le cartographe officiel du roi , Philippe Buache, édite sous la houlette de Buffon une nouvelle carte de l’Antarctique. Sans y avoir mis les pieds, mais avec un cheminement intellectuel original …

Continuer la lecture de l’Antarctique selon Philippe Buache (en 1757!)