Les polluants de type PopS, stockés dans les tissus adipeux, réapparaissent dans l’organisme lors d’un jeûne.

Les oiseaux marins sont fortement exposés aux polluants organiques persistants (POPs) via leur alimentation et les stockent dans leurs tissus. Lors des phases de jeûne, ces polluants peuvent être remobilisés dans le sang, pouvant ainsi provoquer des effets toxiques.

Continuer la lecture de Les polluants de type PopS, stockés dans les tissus adipeux, réapparaissent dans l’organisme lors d’un jeûne.

La phototoxicité des éclairages domestiques est sous-estimée

L’univers baigne dans de la lumière. Sans elle, on ne peut pas voir. Mais, attention : trop de lumière peut endommager l’œil. Ce message, Alicia Torriglia, chercheuse Inserm , le porte avec une nouvelle étude qui alerte sur les seuils d’exposition.

Continuer la lecture de La phototoxicité des éclairages domestiques est sous-estimée

Hypothèse hygiéniste: les virus, eux aussi, modulent l’organisme contre les hypersensibilités.

On a bien démontré que lors de la prime jeunesse, des infections bactériennes mettent en place une immunité solide, qui ne “dérape pas” vers des ecxès d’hypersensibilité (atopie, asthme). Les virus, eux aussi, ont un effet similaire. Exemple, les herpes virus et l’asthme.

Continuer la lecture de Hypothèse hygiéniste: les virus, eux aussi, modulent l’organisme contre les hypersensibilités.

Silencieuses les éoliennes ? Et si on parlait des infrasons ?

Notre spectre auditif commence vers les 20 hertz. Donc nous n’entendons pas les sons émis sous cette fréquence, donc ce n’est pas un problème … Voire…les infrasons sont extrêmement puissants, avec des effets biologiques et mécaniques.

Continuer la lecture de Silencieuses les éoliennes ? Et si on parlait des infrasons ?

Téléguider des méduses. Pour la science, oui, mais quid des applications militaires ?

En fait, c’est tout simple: les méduses sont très résiliantes, gratuites, et ne ressentent aucune douleur. Quelques chips électroniques, un “fuselage”hydrodynamique, et voici des bébettes bien dociles, et quasiment indétectables …

Continuer la lecture de Téléguider des méduses. Pour la science, oui, mais quid des applications militaires ?

Pilosité, graisse… hibernation ? Toutes les techniques de notre corps pour résister au froid

Notre espèce n’est pas entièrement pas démunie contre les frimas. Quelles sont ses stratégies face aux températures glacées ? Et pourquoi n’hibernons-nous pas pour passer l’hiver comme le font d’autres mammifères ?

Continuer la lecture de Pilosité, graisse… hibernation ? Toutes les techniques de notre corps pour résister au froid