Plaies, escarres, cicatrices… Le miel, encore le miel, toujours le miel…

On note actuellement un regain de concepts et de méthodes nouvelles pour soigner des plaies, en accompagner la cicatrisation, ou accélérer la guérison. Des méthodes toujours plus technologiques, toujours plus onéreuses, et pas forcément plus efficaces que des remèdes éprouvés comme le soluté de Dakin et surtout le miel, extraordinaire agent qui permet des cicatrisations rapides, sûres, et avec un minimum de débordements cutanés. Big Pharma a bien sûr un œil dessus, et l’on s’attend déjà aux « miels thérapeutiques » brevetés, protégés et bien sûr hors de prix. En attendant, les apiculteurs sont les meilleurs fournisseurs pour les chirurgiens et les dermatologues.

Continuer la lecture de Plaies, escarres, cicatrices… Le miel, encore le miel, toujours le miel…

Trésor méconnu de la ruche: le pain d’abeilles.

Si le miel et la gelée royale sont les deux produits de la ruche les plus ancrés dans nos esprits, nos vaillantes abeilles ont plus d’un tour dans leur jabot et leurs alvéoles … Elles savent  en particulier préparer un aliment à la fois roboratif, énergétique, digeste, à base de miel et de pollen fermenté : c’est le pain d’abeilles.

Continuer la lecture de Trésor méconnu de la ruche: le pain d’abeilles.

Moustiques: le palu, mais aussi bien d’autres maladies.

On a “démoustiqué” la France en plusieurs étapes, d’abord dans les Landes au XIXème siècle, puis sur la côte méditerranéenne (Camargue, étangs du Languedoc) dans les années 60. Puis on les a oubliés, ces moustiques, jusqu’à maintenant où d’une part de nouvelles conditions climatiques leur font la part belle, d’autre part ils servent de vecteurs à des maladies nouvelles et très difficiles à soigner.

Continuer la lecture de Moustiques: le palu, mais aussi bien d’autres maladies.

Le prurit : quand vous prend la gratouille.

Dans son rôle magnifique du Dr Knock, Louis Jouvet a institué cette expression pseudo médicale : « ça vous chatouille, ou ça vous gratouille ? ».Ces deux sensations anodines devenaient des symptômes terrifiants qui mettaient le patient sous la coupe du médicastre véreux. Mais la gratouille, comme la chatouille, comment ça se soigne ?

Continuer la lecture de Le prurit : quand vous prend la gratouille.

Des gastéropodes tout nus: les nudibranches.

Les nudibranches forment un groupe de « limaces de mer », c’est-à-dire de gastéropodes marins dépourvus de coquille.Sur le dos, l’animal peut porter soit un panache branchial, soit des excroissances tégumentaires, les papilles ou cérates (aéolidiens), qui servent de branchies et dans lesquelles se trouvent les prolongements de la glande digestive.

Continuer la lecture de Des gastéropodes tout nus: les nudibranches.

Comment s’hydratent les mammifères marins ?

Comment survivre dans une eau trois fois plus salée que son propre sang, sans pouvoir accéder à de l’eau douce ? Les mammifères marins (mais aussi oiseaux et reptiles) ont dû mettre en place au cours des millénaires, des adaptations anatomiques et physiologiques. Et ça marche parfaitement.

Continuer la lecture de Comment s’hydratent les mammifères marins ?

La nuit et votre santé (4): même les méduses ont besoin de sommeil.

Le sommeil est-il un phénomène purement neurologique ? Chez nous les humains, on considère que c’est le système nerveux, essentiellement l’encéphale, qui mène le jeu. Et pourtant, les espèces animales primitives, sans aucun cerveau, présentent un repos métabolique séquencé, une sorte de sommeil. Intéressant ?

hydres et méduses savent aussi faire reposer l’organisme.

Continuer la lecture de La nuit et votre santé (4): même les méduses ont besoin de sommeil.

La nuit et votre santé (2): les aléas de la vie nocturne

Depuis toujours considérée comme un domaine  spatio-temporel  plein d’écueils, réservé à des activités douteuses, voire maléfiques, la nuit est désormais un continent vierge à coloniser pour toutes sortes d’activités économiques, qui se développent sans tenir compte de réalités biologiques primordiales.

Continuer la lecture de La nuit et votre santé (2): les aléas de la vie nocturne

L’homme s’est il auto-domestiqué ?

Quand on compare les caractères physiques et psychiques des Hommes, avec ceux des espèces qu’ils ont domestiquées, on trouve de réelles convergences, en particulier versus les quelques espèces “au naturel” que l’Homme a modifiées.

Cet article prend la suite d’un précédent dans ce blog, intitulé “Et le cerveau humain diminua…”

Continuer la lecture de L’homme s’est il auto-domestiqué ?

Pesticides, herbicides, antibiotiques … mêmes dangers, mêmes mensonges.

Chaque fois qu’on veut modifier brutalement un processus biologique, même pour de bonnes raisons, on met en route une réaction de résilience qui est parfois plus forte que le phénomène visé. Avec des succès apparents très temporaires, puis des fiascos à la fois sanitaires et économiques. Il en est ainsi avec l’utilisation des pesticides, des herbicides et des antibiotiques.

Continuer la lecture de Pesticides, herbicides, antibiotiques … mêmes dangers, mêmes mensonges.