Rôle confirmé du microbiote intestinal dans le développement social du jeune individu.

Des études réalisées sur des poissons zêbres montrent que le comportement social des alevins est fortement coréllé au développement de leur microbiote via une activation différenciée de la microglie. Sans doute aussi chez les humains …

Continuer la lecture de Rôle confirmé du microbiote intestinal dans le développement social du jeune individu.

Où l’on envisage des auto-greffes fécales.

Le rôle prédominant du microbiote dans de nombreuses pathologies digestives, métaboliques ou nerveuses, est maintenant bien documenté, et des essais cliniques régulièrement concluants. Mais où trouver des “donneurs” judicieux et sans risque. Tout simplement en stockant, lorsqu’on est en bonne santé, de ses propres selles … pour plus tard …

Bactéries intestinales Escherichia coli (flore normale)

Continuer la lecture de Où l’on envisage des auto-greffes fécales.

Lors du jeûne, le microbiote intestinal devient essentiel.

En étudiant le métabolisme des écureuils en phase d’hibernation, on observe une montée en régime de bactéries intestinales qui organisent un nouveau métabolisme d’économie et de survie. Découverte fondamentale qui pourrait modifier notre approche de la sarcopénie de nos séniors.

Hibernation d’un écureuil (photo Bob Steiffer)

Continuer la lecture de Lors du jeûne, le microbiote intestinal devient essentiel.

Chaque ville présente sa propre signature microbienne.

Chaque agglomération est caractérisée par une empreinte microbienne propre, au même titre que nos microbiotes cutanés ou intestinaux. Chaque grande métropole étudiée jusqu’à présent révéle un « écho moléculaire » unique des espèces microbiennes qui l’habitent, distinct des populations trouvées dans d’autres environnements urbains.

Prélèvements multiples dans les zones de passage: chaque ville a son propre microbiote.
Continuer la lecture de Chaque ville présente sa propre signature microbienne.

Faire copains-copines avec nos bactéries… Pour un microbiome collaboratif…

Quand je vois la mention « no bacter », mes poils se hérissent. Pourquoi tant de haine … Pourquoi stériliser à tout prix un environnement naturel où justement la biodiversité est un gage de santé ? Allons faire un tour au plus profond de nous, à la rencontre de nos hôtes mal aimés …

Bactéries cutanées autour d’un pore de glande sudoripare.
Continuer la lecture de Faire copains-copines avec nos bactéries… Pour un microbiome collaboratif…

L’immunologie, ou le “péché originel” des vaccins (4)

Dans cet article, intéressons nous aux bactéries (amies ou ennemies?) que nous hébergeons dans tout notre corps, et leurs relations avec notre système immunitaire.



Qu’elles soient au plus profond de nous (bactéries de l’intestin, des bronches, du vagin), ou à la surface de notre peau, des dizaines de milliards de bactéries se multiplient en permanence au contact de nos cellules immunitaires de veille. Comment celles-ci font elles le tri entre les « bonnes bactéries » et les indésirables, voire dangereuses ?

Continuer la lecture de L’immunologie, ou le “péché originel” des vaccins (4)