Le sucre des fruits est bon pour la santé… mais pas le sucre transformé… pourquoi?

Les fruits sont, avec les légumes, incontournables de tout régime alimentaire sain et un tant soit peu équilibré. Ils se caractérisent souvent, entre autres, par leur douceur – surtout lorsqu’ils sont bien mûrs. Ce goût suave si apprécié provient de leur forte teneur en un type de sucre qui, on ne sera pas très surpris… s’appelle le fructose ! Ils contiennent également du glucose, mais en quantité beaucoup plus faible.

Continuer la lecture de Le sucre des fruits est bon pour la santé… mais pas le sucre transformé… pourquoi?

L’insidieux fructose : poison métabolique, énergisant pervers.

Notre santé actuelle paie très cher l’utilisation de ce faux sucre, un sous-produit d’une agriculture intensive de Big Agro (engrais, eau, OGM, pesticides… et subventions sans fins) que Big Nutri (vous connaissez les marques) incorpore dans les assiettes, au bénéfice en commun de Big Pharma qui « soigne » les diabètes, cardiopathies et autres cancers. Si vous cherchez bien, ce sont bien souvent les mêmes actionnaires…

Continuer la lecture de L’insidieux fructose : poison métabolique, énergisant pervers.

Le gui, un modèle végétal pour étudier (et soigner?) le cancer.

Comme les cellules cancéreuses, le gui, ce parasite végétal vigoureux, présente un métabolisme original, gros consommateur de glucose, avec une déficience des mitochondries. Comme le gui “pompe” les sucres de son soutien végétal, la tumeur est avide du glucose sanguin du malade.

Continuer la lecture de Le gui, un modèle végétal pour étudier (et soigner?) le cancer.

Le « ptit déj » à la française, une hérésie diététique ?

Nos repas du matin n’ont pas toujours été à base de café au lait, pain beurré et confiture. Ils étaient pris au petit matin, avec des ingrédients protéiques, suivis d’un en cas vers 10h, un repas de midi vite envoyé, et un repas du soir enfin conséquent. Donc pas du tout dans le sens de l’adage « repas du matin de roi, de midi de prince, du soir de pauvre ». Ces repas étaient conçus pour des modes de vie plutôt physiques, avec un temps de travail de 8 heures au moins, et sans la télévision au foyer. Et puis les choses ont changé…

Aie, aie, aie, les “calories vides” ….

Un ouvrage très récent fait le point sur notre nutrition, sous l’angle de la biochimie, et met l’accent sur des erreurs diététiques flagrantes, entretenues par Big Agro et ses préparations séduisantes bourrées de sucres.

Continuer la lecture de Le « ptit déj » à la française, une hérésie diététique ?