Covid: les nouveaux variants d’omicron insensibles aux immunités précédentes.

Les nouveaux variants s’annoncent en fanfare. Très contagieux, peu pathogènes, ils entraînent néanmoins une mortalité importante en touchant une très large population. Mais surtout, ils sont totalement insensibles aux immunités acquises, tant par des infections précédentes (whuan ou delta) que par les vaccinations répétées.

Continuer la lecture de Covid: les nouveaux variants d’omicron insensibles aux immunités précédentes.

Ivermectine: non pas antivirale, mais immunomodulatrice et efficace pour soigner le Covid

Cela fait bientôt un an: une étude animale de l’Institut Pasteur montrait des effets thérapeutiques tangibles. Et pourtant, ce remède est toujours laissé aux oubliettes …

Continuer la lecture de Ivermectine: non pas antivirale, mais immunomodulatrice et efficace pour soigner le Covid

Covid: l’immunité naturelle est bien supérieure à celle due aux vaccins

Ecoutons ici des médecins compétents, d’un pays où la vaccination entièrement dirigée par Pfizer, a été la plus complète… piètre résultat … et avertissement qu’il faudrait bien écouter .

Continuer la lecture de Covid: l’immunité naturelle est bien supérieure à celle due aux vaccins

Delta et Omicron ont fait un petit: le variant XD.

Il est apparu de manière “éclatée” dans toute l’Europe. Par production simultanée d’ARN chez les gens doublement infectés. C’est logique sur un plan épidémio. Ce variant XD ressemble beaucoup plus à maman Omicron: très infectieux, il est néanmoins peu pathogène, et participe à construire une immunité naturelle très large…

Développement actuel du variant XD

Continuer la lecture de Delta et Omicron ont fait un petit: le variant XD.

Vaccination Covid des enfants: les “précautions” de Pfizer.

On a maintenant accès aux “consentements éclairés” soumis aux parents d’enfants en phase de tests pour le vaccin Pfizer. Les risques sont clairement explicités. Tous les cas “douteux” retirés de l’étude. Comment les autorités (CDC) ont pu avaliser un tel projet thérapeutique ?

Continuer la lecture de Vaccination Covid des enfants: les “précautions” de Pfizer.

Les “vaccins” à ARN s’accumulent bien dans les tissus, dont les ovaires.

Selon la doxa officielle, les injections en intramusculaire dans le muscle libéraient l’ARN immédiatement pour provoquer localement une production de “spike”, l’antigène choisi pour contrer le virus. Sauf que cette soupe “vaccinale” (ARN+ sa vésicule de transport) se retrouve dans de nombreux organes, dont le foie, la rate et les ovaires.

Continuer la lecture de Les “vaccins” à ARN s’accumulent bien dans les tissus, dont les ovaires.

Variant Omicron: pourquoi les vaccins actuels sont inefficaces.

Avec une quarantaine de mutations sur l’ensemble de ses protéines d’accroche, Omicron se permet d’entrer dans les cellules (désormais dans la gorge et non dans les poumons) via des vésicules (endosomes) et non plus via les récepteurs “spike” sur lesquels ont été conçus tous les vaccins. Alors à quoi bon insister ? Pour finir les stocks?

Contrairement aux coronas précédents, Omicron pénètre dans les cellules par aspiration et non plus via des récepteurs spécifiques.
Continuer la lecture de Variant Omicron: pourquoi les vaccins actuels sont inefficaces.

“Le ministère de bras cassés”

Une enquête sérieuse, mais qui ne débouche que sur des apitoiements de type “c’est pas moi c’est l’autre”. Les dirigeants de tous niveaux en sortent excusés par les failles du système médical. Brouillard sur l’incurie des tests, sur l’impasse aux soins, sur l’emprise des CHU et des agences, sur les évidents conflits d’intérêts labos-conseillers-décideurs.

Continuer la lecture de “Le ministère de bras cassés”

Variant omicron et troisième dose: cherchez l’erreur !

Six semaines après l’apparition de ce variant au Bostnawa, deux pays sont désormais bien documentés sur l’évolution de cette nouvelle épidémie: la Corée et l’Afrique du sud. C’est plein d’enseignement, mais pas pour le système médical occidental.

Continuer la lecture de Variant omicron et troisième dose: cherchez l’erreur !