Actuellement, c’est une épidémie sans malades !

La mise en route de centaines de milliers de tests fait apparaître un grand nombre de positifs. Positifs: ils ont hébergé le virus. Sont-ils pour autant malades? Sont-ils pour autant sources de contamination? On peut prendre le problème sous plusieurs angles. Pour le Pr Toubiana, la seconde vague, qui était prévue, n’apparaît pas: nous assistons à une épidémie sans malades.

Epidémie: quelques nouvelles du front.

Plus on avance dans la connaissance de la maladie, plus on s’aperçoit des graves erreurs commises dans son appréciation et surtout dans les soins médicaux prescrits

On ne va pas ici évoquer la tragi-comédie des masques utiles, pas utiles, obligatoires, préconisés … ni les tergiversations sur le confinement en zones rouges, vertes … On va se limiter au médical.

Continue reading Epidémie: quelques nouvelles du front.

les mystères de ces épidémies de Suette.

En ces moments douloureux où le coronavirus fait vaciller nos existences, il est intéressant de se tourner vers le passé. Sars, grippe espagnole, peste ? Ici, nous détaillons une épidémie récurrente qui a touché l’Angleterre au XVème siècle …

C’est un évènement médical hors du commun, qui s’est produit en Angleterre de 1485 à 1551, à cinq reprises, et puis plus rien …

Les premières alertes commencent en 1485: des villes entières sont frappées, selon des périmêtres extrêmement précis. Les symptômes sont d’emblée très violents, et les premiers morts se déclarent au deuxième jour.

Les malades se plaignent de maux de tête insupportables, de difficultés respiratoires. Ils meurent (90% de mortalité) dans des litres de sueur (d’où le nom de la maladie, la suette) nauséabonde et dans des délires parfois dangereux. Puis leur dépouille se décompose à une vitesse étonnante.

Continue reading les mystères de ces épidémies de Suette.