Les huitres, elles aussi, ont leur microbiote protecteur …

Des chercheurs ont mis en lumière le rôle essentiel des microorganismes pour la santé des huîtres : tout juste nées, les larves d’huîtres qui interagissent avec une communauté microbienne sont stimulées de manière durable et résistent mieux aux maladies toute leur vie.

Tuiles pour la collecte des naissins

Continuer la lecture de Les huitres, elles aussi, ont leur microbiote protecteur …

Effets épigénétiques de la caféine dans le cerveau.

La caféine est la substance psychoactive la plus consommée au monde. Alors que ses effets sur la vigilance et l’attention sont largement connus, les mécanisme moléculaires cérébraux associés à sa consommation régulière demeuraient peu connus jusqu’à présent.

Continuer la lecture de Effets épigénétiques de la caféine dans le cerveau.

Nouveau et passionnant pour expliquer le fonctionnement cellulaire: le rôle des condensats.

C’est un concept biologique totalement nouveau qui trouve sa place chez les chercheurs en cytologie. Un phénomène physico-chimique simplissime qui résout bien des énigmes du Vivant : certaines protéines, par milliers, peuvent se condenser ou se délayer dans une microzone, activant ainsi des processus cellulaires.

Continuer la lecture de Nouveau et passionnant pour expliquer le fonctionnement cellulaire: le rôle des condensats.

Cet “ADN poubelle”n’est pas si inactif qu’on le croyait …

Une bonne partie de l’ADN du noyau n’est pas codant, il ne provoque pas via les ARN messagers, la production de protéines. Un ADN inutile, voire une surcharge encombrante ? On l’a alors appelé “ADN poubelle”. Quelle erreur ! Non seulement il stabilise le génome, mais encore il expédie des ARN non codants qui immobilisent certains ribosomes. A la sortie, de multiples conséquences, dont la résistance des bactéries aux antibiotiques.

Continuer la lecture de Cet “ADN poubelle”n’est pas si inactif qu’on le croyait …

Les effets épigénétiques de nos émotions et des addictions.

Dopamine et sérotonine sont deux neurotransmetteurs qui accompagnent, pour ne pas dire qui dirigent nos comportements. Mais on vient de leur découvrir une autre fonction, tout aussi importante: ils agissent directement sur l’ADN des neurones (épigénétique) pour modifier à long terme notre fonctionnement cérébral.

Continuer la lecture de Les effets épigénétiques de nos émotions et des addictions.