Constructions 3D: utiliser la terre brute.

Parmi les nombreuses initiatives pour construire rapidement des bâtiments en 3D, celle de Mario Cuccinella semble très prometteuse. Elle repose sur des structures circulaires, sans angles, et avec pour matière première la terre et l’argile qu’on peut trouver localement.

Le ciment est à lui seul responsable de 8% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, Mario Cucinella Architects et WASP ont décidé de faire quelque chose à ce sujet et ont conçu TECLA – un habitat mondial entièrement imprimé en 3D basé sur des matériaux naturels.

La construction de TECLA a commencé en tant que prototype en 2019 près de Bologne, en Italie. TECLA est créé à partir de matériaux entièrement réutilisables et recyclables provenant du terrain local – il vise à être un modèle pour le logement circulaire ainsi que pour l’éco-logement.

L’habitat a été conçu par Mario Cucinella Architects et mis en valeur par la technologie d’ingénierie et d’impression de WASP. TECLA est sur le point d’être la première maison à être entièrement imprimée en 3D en utilisant de l’argile d’origine locale qui a été utilisée pendant des siècles dans des pays comme l’Inde comme une alternative rentable et écologique au ciment – l’argile est un matériau biodégradable et recyclable qui fera le bâtiment une structure zéro déchet.

Le nom du projet vient d’une ville imaginaire décrite par l’écrivain Italo Calvino, il sera construit à l’aide de plusieurs imprimantes 3D collaboratives fonctionnant toutes en même temps – un exploit en soi étant donné l’ampleur du chantier.

Source: ImpactLab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.