Comment le thon économise 25% de sa chaleur corporelle.

La Nature est économe. Et elle développe mille astuces pour fonctionner avec la meilleure efficacité et les moyens les plus modestes. Des thermiciens américains pensent avoir découvert pour nos centrales le secret des poissons des mers froides.

Continuer la lecture de Comment le thon économise 25% de sa chaleur corporelle.

Comment notre mémoire s’est développée au cours de l’Evolution

Depuis la méduse jusqu’aux petits génies humains, comment un simple assemblage de neurones s’est transformé en un complexe auto-régulé aux ressources infinies.

La “mémoire” des organismes très primitifs (type méduse) est en fait un arc réflexe. Des circuits de quelques cellules spécialisées, plus excitables et plus ramifiées, qui relient des récepteurs (cellules ciliées) à des cellules réactives (musculaires ou toxiques).

Les ocelles (“yeux”) suivent le pourtour de la corolle, tout comme les cellules sensibles (futurs neurones)

L’évolution du “système nerveux” a été marqué par une multiplication des cellules sensorielles (oculaires, gustatives, tactiles, chimiques, électriques) et une densification des désormais neurones dans la partie céphalique où se trouve également la bouche et les ocelles .

Continuer la lecture de Comment notre mémoire s’est développée au cours de l’Evolution

Papillons et chenilles ont la même mémoire…

Quand une chenille se transforme en papillon, les modifications tissulaires sont telles qu’il est difficile de croire qu’ils appartiennent à la même espèce, qu’ils partagent les mêmes chromosomes …

Pourtant, même si leur carapace de chitine si bien organisée, avec ces ailes fabuleuses d’ingéniosités aérodynamiques et optiques, n’a rien à voir avec la « mollusquitude » de son état de chenille, même si le régime alimentaire nouveau implique des trompes souples et élégantes plutôt que ces mâchoires broyeuses précédentes, hé bien ces papillons gardent des souvenirs de quand ils étaient tout mous …

Continuer la lecture de Papillons et chenilles ont la même mémoire…

Quand les asticots … peuvent leurrer la police scientifique.

Voici une expérience, menée en Angleterre, sur des cadavres de porcelets, dont l’un avait été imprégné de nicotine, comme s’il avait fumé …
Hé bien dans les heures qui ont suivi leur mise à l’air, à la portée des mouches, seuls les porcs “non fumeurs” ont été attaqués par les asticots, les ” fumeurs”l’ont été que bien plus tard, peut-être après dégradation ou élimination de la nicotine.

Continuer la lecture de Quand les asticots … peuvent leurrer la police scientifique.

Nouveaux animaux de loisirs, les chêvres reviennent vers les villes

Plus de loisirs, mais moins d’argent pour de lointaines équipées: un nouveau mode de vie s’installe, au plus près de la nature, dans un énorme territoire encore mal défini: les zones rurbaines, où s’entrecroisent les champs, les villages boursoufflés de nouveaux arrivants, et les hameaux désormais peuplés de retraités écolos issus de toute l’Europe.

Curieuse et délurée: la biquette…

Les rurbains peuvent s’adonner au jardinage, et aussi accueillir des animaux jusqu’ici purement ruraux, mais de petite taille:  ânes,  poneys, petits cochons du Vietnam et chêvres font désormais partie du paysage, au plus près des habitations.

Dans les foyers exigus des familles urbaines recomposées, les furets et les petits rongeurs prennent peu à peu la place des chiens, et bousculent même le territoire des minets. Les NAC (nouveaux animaux de compagnie), après avoir occupé les chambres d’enfants, ont désormais un statut de “compagnons du foyer”.

Continuer la lecture de Nouveaux animaux de loisirs, les chêvres reviennent vers les villes