Neutrons et protons: les Dupont et Pondu de la matière …

Avec les hadrons, c’est à dire les particules “lourdes”, on entre de plain pied dans la matière. Certes, les neutrons comme les protons sont constitués eux aussi de vibrations, mais sous une forme organisée (les fameux quarks) qui les font apparaître matériellement.

Ces deux particules ont une sympathie naturelle l’une pour l’autre, et elles s’agglomèrent ensemble pour former le noyau des atomes. Selon un équilibre qui veut que pour un atome donné, le nombre de neutrons et celui des protons soit sensiblement le même.

Vous connaissez l’allure d’une pirogue à balancier des mers du sud ?

Continue reading Neutrons et protons: les Dupont et Pondu de la matière …

Biologie et médecine quantique #4: l’électron, organisateur des molécules.

Toute la chimie repose sur les échanges ou les mises en commun d’électrons entre les atomes pour former des molécules biologiquement actives. Comme le photon, c’est une entité difficile à apprécier dans le temps comme dans l’espace.

Nuage électronique de l’atome d’hydrogène H

Au sein de la matière, il est une onde-particule qui ressemble bigrement au photon, c’est l’électron. Situé en périphérie des noyaux atomiques, lui aussi n’existe que sous forme d’onde à la présence aléatoire, à la position toute statistique, mais il apparaît spontanément au moment de sa détection. Et dès lors, il devient docile, se laisse localiser, mesurer, et accepte même d’être apprivoisé pour des usages propres à l’homme.

Continue reading Biologie et médecine quantique #4: l’électron, organisateur des molécules.

Biologie et médecine quantique #2: la notion d’éther.

Que ce soit par intuition ou bien selon une réflexion, tous les hommes avant nous ont affirmé que notre monde est né de la lumière. Et cela sans synchrotron ni satellite d’observation … Quant à nous, plus notre savoir augmente, et plus nous pouvons intégrer cette idée.

Cette lumière est impalpable, omniprésente, et il va falloir de sacrées circonvolutions de la pensée pour la faire aboutir à de la matière palpable et localisée.

Surtout lorsque, de l’aveu même de nos chercheurs de pointe, nos moyens d’observations “passent à coté” de 73 à 90% de la matière existante. Existante, car néanmoins mesurable en astrophysique pour caractériser les galaxies et l’évolution de l’univers. Mais pas du tout mesurable dans le microcosme, à l’échelle nano …

Continue reading Biologie et médecine quantique #2: la notion d’éther.